Translate

Audio: Augustin Dumay sur Cioran - 1995


04 juin 1995

Dans le cadre des 20èmes rencontres musicales d'Evian Daniel SCHICK reçoit Augustin DUMAY, violoniste. Ils évoquent principalement la passion de la musique, sa carrière de musicien et le violon. - A 1'18 : Augustin DUMAY donne sa définition du mot "provisoire". - A 2'09 : Séquence du miroir. Il explique ce que représente un miroir mais refuse de s'y regarder. - A 4'14 : Considération sur la vie de son violon, les grands violonistes qui ont joué avec. L'importance du lien entreson cerveau et sa main, son bras. La connerie n'empêche pas d'être un bon musicien. Le syndrome du prix de beauté. - A 8'15 : Insert musical. - A 10'20 : Augustin DUMAY évoque les "odeurs" de la musique, un parfum imaginaire. Les sens sont en éveil lorsque l'on joue. La fidélité aux oeuvres, la musique commence à être belle quand elle dépasse la condition humaine. Au dessus de la misique il y Dieu mais on peut être inconsciemment croyant. - A 14'30 : Archive sonore sur le violon, voix d'Etienne VATELOT, luthier. - A 15'09 : Augustin DUMAY évoque l'âme du violon. Il parle ensuite de l'histoire de son violon créé en 1721. - A 18'10 : Augustin DUMAY explique ce qui se passe dans son corps et dans sa tête avant son concert (augmentation du rythme cardiaque...) + Insert musical. - A 20'46 : Augustin DUMAY décrit ce qui se passe après le concert. - A 22'45 : Insert musical. Augustin DUMAY explique ensuite qu'il devrait y avoir des dates de péremption pour les disques. - A 25'24 : Séquence musicale. Augustin DUMAY doit écouter plusieurs morceaux et les commenter. (De la musique de supermarché, de la musique zen, de la musique suédoise, arabo-andalouse...). Jouer implique une concentration intense et un abandon total. Son écoute est plutôt analytique mais la musique d'inspiration religieuse le plonge dans un état de contemplation proche des larmes. - A 30'59 : La diva Françoise POLLET lui demande s'il ne regrette pas de ne pas être chanteur. Il répond qu'il ne le regrette pas car il a parfois l'impression de chanter en jouant. Françoise POLLET lui demande ensuite de dilapider son argent. Augustin DUMAY répond que l'idée du jeu ne l'intéresse pas. - A 33'52 : Relation entre musique et amour. Le violon est ambigü car il joue à la fois un rôle masculin et féminin. La séduction du musicien. - A 36'53 : Insert musical. - A 40'10 : Augustin DUMAY explique les relations avec les chefs d'orchestre. (sur fond musical). - A 42'07 : Augustin DUMAY répond à une série de questions futiles posées par Daniel SCHICK. (Aimerait perdre son égo dans la montagne, aurait aimé parler à CIORAN, ce qu'il ferait avec des mélèzes, avec qui il irait au concert, un enfant). - A 45'15 : Sa capacité à répéter sans matériel, dans sa tête. - A 45'38 : Séquence de la page blanche : insert musical sur lequel Daniel SCHICK désannonce l'émission, il lit ensuite la phrase de l'invité "J'ai connu toutes les déchéances y compris le succès" (de CIORAN).

Emission
A titre provisoire
Générique
réalisateur
Rose, Christian
participant
Dumay, Augustin
présentateur
Schick, Daniel

No comments:

Post a Comment